Obtenir un visa pour le Myanmar depuis Chiang Mai

Obtenir un visa pour le Myanmar depuis Chiang Mai

27

SEPTEMBRE 2017

 

J+1263 – Km 24.804
Chiang Mai, Thaïlande

Il fallait bien que le vent tourne à un moment. Nous avions toujours réussi à gérer avec succès les passages de frontière d’un pays à l’autre avec deux passeports différents. Le Myanmar a été le premier os sur lequel on sera tombé. Mais on n’allait tout de même pas abandonner si facilement …

L’e-visa, plus facile à obtenir ? Tout dépend de votre nationalité !

Pour beaucoup de nationalités, la demande en ligne pour obtenir un visa électronique n’est qu’une formalité et un gain de temps considérable lorsque l’on voyage, surtout à vélo. Ça, c’est donc la théorie, mais on l’a apprise à nos dépens. En route pour la frontière birmane, on a opté pour cette solution afin de gagner du temps et pouvoir rouler pendant les démarches. On a finalement perdu plus d’une semaine alors que notre visa thailandais tirait à sa fin. C’est officiel, le passeport français est un que vous devriez chérir et vous pourriez vous considérer chanceux d’en avoir un lorsque l’on voit combien galèrent des voyageurs venant d’autres pays, Turquie incluse.

Pas besoin donc de se présenter au service consulaire le plus proche pour obtenir votre e-visa, il suffit juste d’avoir une carte de crédit, une photo numérique aux dimensions requises et une adresse au Myanmar. Les demandes de visas touriste et business sont disponibles en ligne à l’adresse suivante : evisa.moip.gov.mm

 

Informations concernant l’e-visa :

– prix : 50 USD (paiement en ligne en dollars)

– durée : 28 jours, simple entré

– validité : 3 mois à compter de la date de délivrance du visa 

Ce dont vous avez besoin pour la demande d’e-visa :

– Passeport (valide au minimum 6 mois)

– Photo numérique 48 x 38 mm en couleurs

– Carte de paiement (Visa, Mastercard, American Express, JCB)

– Nom du point d’entrée au Myanmar (poste frontière)

– Adresse complète d’un hôtel autorisé à accueillir des étrangers

 

Vous recevrez une réponse par email sous trois jours. Des voyageurs français ont eu leur visa électronique à peine quelques heures après avoir fait leur demande en ligne, alors que Gökben a dû attendre trois jours pour être notifiée du refus de sa demande.

Pour passer au Myanmar, n’oubliez pas d’imprimer votre visa électronique pour recevoir le tampon à la frontière que vous avez mentionné dans votre demande en ligne (sinon, c’est 5 USD d’amende à votre entrée sur le territoire). Les frontières auxquelles le visa électronique est accepté sont les suivantes :

– Aéroports internationaux de Yangon, Mandalay et Naypyitaw

– Frontière terrestre Mae Sai (Thaïlande) – Tachilek (Myanmar)

– Frontière terrestre Mae Sot (Thaïlande) –  Myawaddy (Myanmar)

– Frontière terrestre Ranong (Thaïlande) –  Kawthaung (Myanmar)

La sentence est tombée …

Trois jours après que Gökben ait fait sa demande de visa électronique pour le Myanmar, on prend donc un petit coup au moral, alors que l’on affronte la route de Chiang Mai à Pai et ses … 762 virages de montagne sur 130 kilomètres. Gökben reçoit son email de refus lors d’une des innombrables pauses que l’on s’accorde dans la journée, soit à cause de la pluie, soit pour grignoter. On a comme même senti le coup venir, Nicolas n’ayant pas fait sa demande en ligne « au cas où », puisqu’il n’était pas possible de faire de demande conjointe.

On se pose quelques questions quant aux raisons possibles de cette réponse négative. On hésite entre l’arnaque en ligne, les récents événements dans l’ouest du Myanmar ou les déclarations du président turc à propos du régime en place …

Le consulat de Chiang Mai, une alternative qui aurait pu nous éviter quelques désagréments

Tout cela n’en restera qu’au stade des hypothèses, on décide de ne pas se laisser abattre et décidons de retourner à Chiang Mai en stop, puisque le consulat général du Myanmar le plus proche s’y trouve. On risque d’y laisser quelques de jours de voyage en plus au niveau du budget si la demande de Gökben se fait une nouvelle fois rembarrer, mais au moins, on aura tout tenté.

L’avantage de faire sa demande au consulat, c’est qu’en se présentant en personne, on a pu leur prouver qu’il n’y avait rien à craindre de Gökben, du moment qu’elle n’était ni en colère, ni affamée. On a réalisé pour la première fois que pour les ressortissants de certains pays, la solution à distance n’est pas forcément la plus pertinente, bien que plus facile en apparence.

 

Informations concernant le visa touriste à Chiang Mai:

– Prix : 1600 THB (environ 40 €)

– Durée : 28 jours, simple entrée

– Validité : 3 mois à compter de la date de délivrance du visa

– Délai d’obtention : 3 jours ouvrés

Ce dont vous avez besoin pour la demande de visa touriste :

– Passeport valide au minimum 6 mois

– 1 copie de la page principale du passeport

– 2 photos d’identité 45 x 35 mm en couleurs (sur fond blanc)

– 1 copie de la réservation d’hôtel (une nuit minimum, e.g. Booking)

– Adresse, nom et numéro de téléphone / e-mail du contact de l’hôtel

– 1 copie du billet de transport (e.g. bus, avion) jusqu’au port d’entrée ou 1 copie du billet d’avion de sortie du Myanmar

– Paiement en espèces

 

Le service consulaire ne dérogera pas aux règles quant à la réservation d’hôtel et la copie du titre de transport. Deux Britanniques nous précédant se sont gentiment fait remerciés car il leur manquait un des deux documents. Nous concernant, nous avons fait une réservation en ligne dans un hôtel qui ne requérait ni paiement à la réservation, ni frais d’annulation. Pour le billet d’avion, nous avons utilisé le site en ligne returnflights.net pour préparer notre « vol retour » Mandalay – Bangkok …

D’après notre expérience, si le dépôt du dossier est accepté au consulat, et donc le paiement effectué, vous devriez obtenir votre visa sous 3 jours ouvrés (e.g. demande le lundi matin, retrait le mercredi après-midi). D’autres types de visas sont également disponibles (comme par exemple le visa religieux / méditation – 70 jours, 2000 THB pour une entrée simple).

Nous n’avons pas eu besoin d’expliquer notre situation personnelle ni de mentionner le premier refus de Gökben. Avec les bons papiers en main, tout s’est fait très facilement. En revenant, avec une certaine appréhension tout de même, nous avons tous deux obtenu notre visa. Gökben était si heureuse que le garde lui a proposé de faire quelques photos devant le consulat pour en faire de la bonne publicité !

Score final : Frogs On Wheels 2 – 1 Myanmar. On arrive !

Consulat de la République de l’Union du Myanmar à Chiang Mai

9/4 Manee Nopparat Soi3, Amphoe Mueang Chiang Mai

Chiang Mai 50200, Thaïlande

Tel: +66 (0) 52004211 / Fax: +66 (0) 52004216

Adresse e-mail: consularaffairsmcgcm@gmail.com

Coordonnées GPS : 18°47’51.39″N, 98°58’47.7″E

Heures d’ouverture :

Lundi – Vendredi : 9h00 – 12h00 (demande de visa uniquement)

Lundi – Vendredi : 15h30 – 16h30 (retrait de visa uniquement)

Des questions sur les visas ? Des infos récentes ou une expérience à partager ?

N’hésitez pas à laisser un commentaire et à garder cet article à jour afin qu’il puisse servir de référence à d’autres voyageurs !

Le Kirghizistan à travers nos yeux

Le Kirghizistan à travers nos yeux

28

AOÛT 2015

 

J+499 – Km 12.799
Kirghizistan

Le Kirghizistan est la 20e étape de notre lune de miel à vélo couché. Retour à des altitudes un peu plus « terre à terre » pour mieux admirer le pic Lénine et ses 7134 mètres d’altitude. De la frontière tadjike à Osh puis de Sary-Tash en direction de la Chine. Yaks, chevaux, yourtes de nomades kirghizes sur le chemin du retour avant un rude hiver qui s’annonce, voici ce que le Kirghizistan nous a laissé entrevoir pendant deux semaines.

MONTAGNES AUX COULEURS ARC-EN-CIEL

NO MAN’S LAND À LA FRONTIÈRE KIRGHIZE

NO MAN’S LAND À LA FRONTIÈRE KIRGHIZE

NO MAN’S LAND À LA FRONTIÈRE KIRGHIZE

NO MAN’S LAND À LA FRONTIÈRE KIRGHIZE

NO MAN’S LAND À LA FRONTIÈRE KIRGHIZE

ET AU MILIEU COULE UNE RIVIERE

NO MAN’S LAND À LA FRONTIÈRE KIRGHIZE

SEANCE PHOTO STYLÉE

LA ROUTE SE FAIT PARFOIS EMPORTER

LE PLUS DUR EST DERRIERE NOUS

NO MAN’S LAND À LA FRONTIÈRE KIRGHIZE

JEUNE NOMADE KIRGHIZE

VUE SUR LE PIC LENINE (7134 METRES)

SUR LA ROUTE DE SARY-TASH

UN DE NOS PLUS BEAUX BIVOUACS

UN DE NOS PLUS BEAUX BIVOUACS

UN DE NOS PLUS BEAUX BIVOUACS

C’EST ÇA LE BONHEUR

COUCHER DE SOLEIL SUR LE PIC LENINE

VUE SUR LE PIC LENINE (7134 METRES)

IL EST COMMUN DE CROISER DES YAKS …

… ET DES CHEVAUX !

ENCORE PLUS DE CHEVAUX

LES MANTI NOUS CHANGENT DE LA CUISINE TADJIKE !

UN DES RARES MOUTONS MARCO POLO APERÇU

C’EST REPARTI POUR UNE SERIE DE COLS D’ALTITUDE

CHEVAL DE FER ET CHEVAL KIRGHIZE

BIVOUAC DE REVE ENTRE DEUX COLS

ON CROISERA QUELQUES CHEVAUX SAUVAGES

IL Y A PIRES FAÇONS DE SE FAIRE REVEILLER !

NOMADE KIRGHIZE RAMENANT SON TROUPEAU

NOTRE VOISIN DU JOUR

D’AUTRES VOISINS ALENTOUR

CE N’ÉTAIT MEME PAS LE PLUS JEUNE CAVALIER !

GÖKBEN A L’AISE SUR SA NOUVELLE MONTURE

PREMIERE LEÇON D’EQUITATION

JEUNE NOMADE KIRGHIZE

JEUNE NOMADE KIRGHIZE

INVITATION AU PETIT DEJEUNER

PHOTO DE FAMILLE

SUIVEZ LE GUIDE

PASSAGE DE COL TALDYK AVEC 6 CYCLOS

VOILA POURQUOI ON GRIMPE DES MONTAGNES

PAYSAGES DE CARTE POSTALE

PAYSAGES DE CARTE POSTALE

PAYSAGES DE CARTE POSTALE

PAYSAGES DE CARTE POSTALE

LES CYCLOS PRENNENT DE LA PLACE AU DEJEUNER !

NOUVELLES INVITATION A DEJEUNER

UNE NUIT SOUS LA YOURTE

PETIT DEJEUNER KIRGHIZE

DERNIER COL AVANT OSH !

FETE DE L’INDEPENDANCE A OSH

FETE DE L’INDEPENDANCE A OSH

FETE DE L’INDEPENDANCE A OSH

FETE DE L’INDEPENDANCE A OSH

FETE DE L’INDEPENDANCE A OSH

FETE DE L’INDEPENDANCE A OSH

MARCHE D’OSH

MARCHE D’OSH

DROLES DE YAKS

FRERE ET SOEUR NOUS INVITANT A DEJEUNER

PLACE AU NOMADISME MODERNE

ÂNE BLASÉ DE VOIR DES CYCLOTOURISTES

ROULANT SEREINEMENT VERS LA CHINE

ON LAISSE DES PAYSAGES MAGNIFIQUES

Liebster Award : 11 choses à savoir sur Frogs On Wheels

Liebster Award : 11 choses à savoir sur Frogs On Wheels

11

SEPTEMBRE 2017

 

J+1247 – Km 24.562
Lampang, Thailande

Voilà plusieurs mois déjà, nous avions découvert notre nomination aux Liebster Awards. On avait entendu parler du concept sans vraiment savoir de quoi il s’agissait. Les Liebster Awards, c’est une « récompense » basée sur des questions posées entre blogueurs, permettant de faire la promotion de nouveaux blogs et ainsi faire découvrir de nouveaux univers aux internautes.
C’est Lucas et Nicolas, deux Français qui ont voyagé à vélo couché pendant 6 mois en Asie du Sud-Est pour le compte de l’association des Enfants du Mékong, qui nous ont nominés. Cette association veille à éduquer, former et accompagner les enfants au cours de leur scolarité afin d’ameliorer leurs conditions de vie. Eux-même nominés aux Liebster Awards, Lucas et Nicolas (que nous avons pu rencontrer à Bangkok en mai 2017), racontent leur expérience sur leur blog de voyage V’Asie Roule. On les remercie pour la nomination, à notre tour de parler (et de faire parler) de nous, à travers 11 anecdotes et 11 questions qui nous ont été posées !
11 choses que vous ne savez (peut-être) pas à propos de Frogs On Wheels

NOUS VOYAGEONS A VELO COUCHE

Cela ne vous surprendra pas de savoir comment nous voyageons, mais savez-vous pourquoi nous avons choisi ces vélos atypiques ? Gökben est atteinte de spondylarthrite ankylosante, une maladie rhumatismale qui atteint surtout la colonne vertébrale et le bas du dos. A cause de douleurs chroniques et d’une mobilité réduite, elle n’aurait pas pu voyager sur un vélo droit. C’est grâce à Philippe de Vélofasto et ses très bons conseils que nous avons opté pour des vélos couchés Azub !

NOUS SOMMES (TOUJOURS) EN LUNE DE MIEL !

C’était l’idée un peu folle au départ de ce projet. Une fois mariés, nous partirions voir ce qu’est le monde autour de nous. Mariés en octobre 2013, cela nous a pris quelques mois pour quitter nos emplois respectifs et régler quelques problèmes administratifs afin d’obtenir un visa pour l’Europe pour Gökben. On aime à dire que la lune de miel se prolonge tant que l’on prend plaisir à faire ce que l’on fait !

NOUS AVONS ROULE AU TIBET !

Si la majeure partie du Tibet est limitée voire interdite au tourisme, il reste une vaste région faisant historiquement et culturellement toujours partie du Tibet. Facile d’accès et connue sous le nom de Tibet Oriental, cette région s’étend sur les provinces du Qinghai et du Sichuan, ainsi qu’à une plus petite échelle au Yunnan et dans le Gansu. Nous y avons passé deux mois à vélo en octobre et novembre 2016.

PAS D’AVION PENDANT LE VOYAGE

Nous avons choisi le vélo pour voyager lentement, à un rythme qui est le nôtre, en suivant les saisons et dans l’optique de voir paysages et cultures changer progressivement. Nous nous interdisons donc de prendre l’avion, n’utilisant que des moyens terrestres (vélo, bus, train) ou maritime (bateau). Après plus de 24.000 kilomètres, nous avons jusqu’à présent tenu nos promesses !

NOUS INTERVENONS EN MILIEU SCOLAIRE

Comme en France, Turquie, Géorgie, Iran, Chine, Laos ou encore en Thailande, nous nous efforçons de contacter les écoles afin de présenter nos vélos et notre projet. En parlant de sujets aussi variés que la géographie, les langues, la technologie ou les valeurs humaines, la lueur naissante dans les yeux des yeux nous poussent à aller toujours plus loin et à continuer à intervenir en milieu scolaire pour faire rêver petits et grands

NOUS AVONS ENSEIGNE L’ANGLAIS EN CHINE

Avec cette expérience auprès des enfants pendant notre voyage, nous avons sauté sur l’occasion quand il nous a été proposé de travailler un an à Chengdu, en Chine, en tant que professeurs d’anglais. Une expérience unique tant au niveau professionnel qu’au niveau social et humain, qui nous a permis de découvrir la Chine depuis l’intérieur.

NOUS N’AVONS PAS DE DATE DE RETOUR

Nous ne savions pas en débutant ce périple, jusqu’où nous irions ni pour combien de temps nous partions. Partis en avril 2014, nous sommes toujours sur les routes. On aime à dire que nous mettrons fin à cette aventure soit pour en commencer une autre toute aussi excitante, une fois que les finances ou la motivation ne seront plus suffisants pour aller de l’avant, ou bien encore lorsque nous trouverons un endroit où l’on se verra vieillir.

NOUS AVONS PARLE TURC DANS PRES DE 10 PAYS

Des Balkans à l’ouest de la Chine, en passant par l’Asie Centrale, notre maîtrise du turc nous a grandement aidé dans la vie de tous les jours. Dans ces régions traversées à vélo et où plus de 100 millions de locuteurs parlent une langue turcique, nous n’avons pas souffert de la barrière de la langue. Un grand plus quant à l’immersion culturelle et sociale !

MAGNETS, DRAPEAUX ET CARTES ROUTIERES SONT NOS SEULS SOUVENIRS DES PAYS TRAVERSES

Bien entendu, tous les moments vécus et les émotions ressenties resteront gravés à jamais dans nos mémoires. Mais les seuls souvenirs matériels que nous rapportons de chaque pays sont un magnet, un drapeau en tissu ainsi qu’un autre collé au cadre du vélo, et la carte routière utilisée lors de la traversée du pays. Des cadeaux légers, peu encombrants et qui ont du vécu !

LA SIGNIFICATION DERRIERE « FROGS ON WHEELS »

En plus d’être un surnom donné aux Français, Gökben avait été surnommée « Kermit la grenouille » par ses amis. Mais plus encore, en faisant un pied-de-nez à une expression américaine et en se faisant surnommer les « grenouilles sur roues », tout ce qui paraîssait impossible devient finalement réalisable …

11 questions posées par Lucas et Nicolas de V’Asie Roule

1 – VOTRE PLUS BELLE RENCONTRE ?

Difficile de faire un choix lorsque l’on vit au rythme de ces rencontres qui nous mènent d’un endroit à l’autre. Mais on pourrait en citer quelques unes qui nous ont marqué tout particulièrement : Wladimir et Vesna en Serbie, qui sont venus spontanément à notre rencontre en Serbie et avec qui nous avons passé deux jours merveilleux; Isabelle et Jacques, rencontrés au Laos et dont la philosophie de vie nous a marqué et inspiré … La liste des rencontres marquantes pourrait tellement longue !

2 – VOTRE PIRE GALERE ?

Sans hésitation, les visas ! Traverser certains pays par voie terrestre n’est déjà pas chose aisée et ce pour diverses raisons (politiques, diplomatiques, contraintes de temps, etc). Pour nous vient s’ajouter le fait que nous voyageons tous deux sur un passeport différent (français pour Nicolas, turc pour Gökben) et qu’en fonction des régions géographiques traversées, les conditions d’obtention des visas diffèrent grandement et compliquent tout. On espère tous les deux obtenir un passeport terrien une fois que les extraterrestres auront donné signe de vie et ainsi rendre les choses beaucoup plus faciles !

3 – VOTRE DECLIC POUR PARTIR ?

La volonté de partir, tout simplement ! Nous avons eu la chance de nous rencontrer et d’aspirer aux mêmes choses, de partager les mêmes rêves et d’avoir des projets semblables. L’envie de découvrir le monde, l’excitation que procure le voyage et la possibilité de partager cette aventure à deux nous ont tout simplement décidé à tout plaquer, sans pour autant fuir la vie épanouie que nous avions jusqu’alors et qui nous rendait tout aussi heureux.

4 – COMMENT LE VOYAGE CONDITIONNE-T-IL VOTRE RETOUR ?

Ce qu’il adviendra à la fin de ce périple, sans parler de retour, sera la suite logique d’un voyage marquant en tout point. Sans aucun doute, nous sommes excités à l’idée de construire quelque chose dans un environnement respectueux de la nature et qui prône ces mêmes valeurs de voyage, d’hospitalité, d’entraide et d’ouverture d’esprit qui rythment nos vies depuis plus de 3 ans maintenant.

5 – QUEL EST VOTRE BUDGET VOYAGE ?

Nous nous étions d’abord fixé un budget de 10 euros par jour et par personne, sans trop savoir exactement si cela serait suffisant. Avec le mode de vie que nous avons adoptés l’aide dont nous bénéficions parfois (cartes postales, dons, volontariat), notre budget est en moyenne de 15 euros par jour pour deux personnes. Cela comprend tout, de la nourriture au logement, en passant par les visas et les dépenses pour le matériel technique.

6 – UNE EXPERIENCE CULINAIRE SURPRENANTE ?

On hésite entre la viande de chien et de chat que l’on soupçonne d’avoir mangé en Chine et les insectes en Thailande. Quoique les vers à soie grillés sont plutôt appétissants quand vient l’heure de l’apéritif !

7 – LA CHOSE LA PLUS INSOLITE QUE VOUS AYEZ FAITE / QUI VOUS SOIT ARRIVE EN VOYAGE ?

Chaque expérience vécue pendant ce périple est à la fois unique et a suffi à rendre ce voyage riche en émotions. Dans sa globalité, disons que ce périple est la chose la plus folle qui nous soit jamais arrivé !

8 – SI VOUS DEVIEZ RETOURNER QUELQUE PART, OU IRIEZ-VOUS ?

La région du Pamir au Tajikistan pour le dépassement de soi-même (physique et psychologique) que cela a demandé, en plus de voyager dans une région à la fois hostile, isolée et merveilleuse. Des souvenirs inoubliables avec des compagnons de route qui nous marqueront à jamais.

9 – LA DESTINATION QUI VOUS FAIT REVER ?

Le Népal. Gökben, guide de haute-montagne à ses heures perdues, rêve depuis longtemps de se retrouver en expédition dans l’Himalaya. Avec les problèmes de frontières fermées entre l’Inde et le Myanmar, nous ne pouvons pour le moment pas nous y rendre par voie terrestre. On pourrait toujours faire une petite entorse à cette règle que nous nous sommes fixées concernant l’avion !

10 – LA POPULATION LOCALE LA PLUS ACCUEILLANTE QUE VOUS AYIEZ RENCONTRE ?

Ex-aequo, la Turquie, l’Iran et la Thailande ont été les pays qui nous ont accueilli le plus chaleureusement. Il nous a fallu apprendre à dire non et ce à contre-coeur pour que nous puissions continuer à avancer tellement les invitations se sont faites sincères et nombreuses !

11- QU’EST CE QUI VOUS MANQUE LE PLUS ?

Les choses qui nous ont construites jusqu’ici et que l’on a laissé derrière nous : la famille, les amis et la bonne bouffe !

Les nominés pour les Liebster Awards 2017 sont …

A notre tour de vous faire découvrir les blogs que nous aimons suivre et qui mérite d’être connus, que ce soit pour les projets portés ou le style littéraire drôle et décalé qui rend le carnet de voyage encore plus savoureux …

CHARLOTTE & ERIC (PLQA)

Partis à vélo de France en 2014, Charlotte et Eric (avec qui nous avons voyagé d’Arménie au Kirghizistan pendant 4 mois) sont à présent en Nouvelle-Zélande où ils vivent une toute autre aventure. Ils s’apprêtent à reprendre bientôt la route pour aller plus loin qu’ailleurs !

AURELIE & ROMAIN (BIKE KITCHEN)

Nous avons rencontré ce couple français au milieu de la Thailande, sur leur tandem mixte qui volerait presque la vedette aux vélos couchés ! Partis de Singapour et voyageant sur le thème de l’art culinaire, ils collectent et expérimentent toutes sortes de recettes en Asie du Sud-Est. Les montées n’en seront que plus difficiles !

FRED & OPHELIE (PARTIR LES PIEDS DEVANT)

Deux vélocouchistes roulant également sur des vélos Azub et que Nicolas suit depuis leur voyage en Amérique du Sud. Ils viennent de parcourir 20.000 km entre la France et l’Asie et sont de retour en Europe depuis peu. Nos routes se sont croisés au Laos sans pour autant pouvoir rencontrer les légendes, dont le blog est toujours écrit avec style, sobriété et tact, marque de fabrique de Fred.

SARAH & SCOTT (LONG RODE HOME)

Couple australien sur les routes à vélo depuis 2014, ils ont traversé l’Europe, l’Asie et ont vécu avec nous en Chine pendant un an, enseignant l’anglais dans la même école. Ils sont à présent en Amérique du Nord, en direction … de la Patagonie ! Leur blog est bourré d’humour, de mésaventures et de bonne humeur.

NICK (CYCLING ELSEWHERE)

Nick voyage également à vélo, a aussi été un de nos invités à la maison lors de son passage en Chine et a aussi décidé d’y rester une année pour enseigner l’anglais ! Un blog plein de réflexions pertinentes et de magnifiques photos, il se trouve en ce moment en Australie.

MELIKE (MELCAN ON THE ROAD)

Melike a réalisé il y a un que sa vie d’avocate, bien qu’enrichissante, ne lui suffisait plus. Cette jeune Turque de 27 ans a alors enfourché son vélo et est partie à la découverte du monde, de l’Iran à l’Inde. Elle a ensuite voyagé à sac-à-dos en Thailande après avoir enseigné l’anglais et fait à présent du bénévolat dans les Alpes suisses. Melike partage ses aventures autour du monde et se livre sans détours sur son blog (en turc et en anglais).

Les questions (parfois indiscrètes) que nous aimerions leur poser :

1 – En quoi le voyage vous a changé ?

2 – Avantages et inconvénients du voyage seul / en couple ?

3 – Un endroit secret à partager ?

4 – Quel est l’objet quevous transportez, que vous n’utilisez jamais mais dont il est hors de question de se séparer ?

5 – La chose la plus insolite que vous ayez faite / qui vous soit arrivé pendant le voyage ?

6 – La rencontre la plus marquante que vous ayez faite ?

7 – L’article que vous avez écrit et dont vous êtes le plus fier ?

8 – Quel a été votre plus gros fou rire ?

9 – Quel est votre budget voyage ?

10 – Votre meilleur argument pour convaincre les plus sceptiques de se lancer dans une telle aventure ?

Des questions à poser ? Un blog à nous recommender ?

Quelles sont les questions que vous souhaiteriez nous poser ou les indiscrétions que vous aimeriez connaître ? Avez-vous vous aussi des blogs que vous suivez régulièrement et qui méritent d’être connus ?

Laissez vos commentaires pour enrichir cet article !

Ils parlent de nous … Hello Chengdu

Ils parlent de nous … Hello Chengdu

14

AOUT 2016

 

J+854 – Km 14.694
Chengdu, Chine

Hello Chengdu est un magazine mensuel en anglais et en chinois visant la petite communauté d’expatriés vivant dans la cinquième ville du pays. Le magazine nous a dédié un article de trois pages dans leur édition d’août 2016.

L’Ouzbékistan à travers nos yeux

L’Ouzbékistan à travers nos yeux

29

JUIN 2015

 

J+442 – Km 10.548

Ouzbékistan

18e pays traversé lors de notre voyage, l’Ouzbékistan, pays aussi brûlant que son voisin turkmène, est le point de ralliement des itinéraires cyclotouristes, entre ceux qui arrivent d’Iran et ceux qui ont traversé la mer Caspienne. Un pays où les gens, généreux et hospitaliers bien que parfois insistants, ne nous ont pas laissé l’occasion de planter la tente ne serait-ce qu’une seule fois !

TROIS VILLES, TROIS DIFFÉRENTS PAYS

MODE DU DÉSERT

DE L’OMBRE, ENFIN !

PREMIER JOUR, PREMIÈRE NUIT CHEZ L’HABITANT

BOUKHARA

TISSEUSE DANS LE BAZAR DE BOUKHARA

BAZAR DE BOUKHARA

ENTRÉE D’UNE MÉDERSA

COUR D’UNE MÉDERSA

COMPLEXE LIAB-I-HAOUZ

MÉDERSA MIR-I-ARAB

PORTE SCULPTÉE D’UNE MÉDERSA

MOSAÏQUE

COMPLEXE PO-I-KALÂN

GÖKBEN NE POUVAIT PAS RÉSISTER

MOSQUÉE PO-I-KALÂN

MOSQUÉE PO-I-KALÂN

MOSQUÉE PO-I-KALÂN

MOSQUÉE PO-I-KALÂN

MARIONNETTES AU BAZAR DE BOUKHARA

DÎNER ENTRE CYCLOTOURISTES AVEC RAKHIMA

MOSQUÉE TCHOR MINOR

PARTIE DE BACKGAMMON ENTRE EXPERTS

DENTS DORÉES DU BONHEUR

FAMILLE OUZBÈKE

MOMENTS PARTAGÉS AVEC UNE FAMILLE OUZBÈKE

FUTURE VOYAGEUSE ?

INVASION CYCLOTOURISTE À L’HÔTEL BAHODIR, SAMARCANDE

MOSQUÉE BIBI-KHANYM

MOSQUÉE BIBI-KHANYM

SAMARCANDE

NÉCROPOLE CHAH E ZINDEH

NÉCROPOLE CHAH E ZINDEH

NÉCROPOLE CHAH E ZINDEH

NÉCROPOLE CHAH E ZINDEH

NÉCROPOLE CHAH E ZINDEH

SELFIE DEVANT LA MOSQUÉE BIBI-KHANYM

BRONZAGE MODE ÉTÉ 2015 EN OUZBÉKISTAN

FEMMES EN HABITS TRADITIONNELS

POTINS À LA NÉCROPOLE CHAH E ZINDEH

RÉGISTAN, SAMARCANDE

MAUSOLÉE DE GOUR EMIR

MAUSOLÉE DE GOUR EMIR

MAUSOLÉE DE GOUR EMIR

CUISINE CHINOISE AVEC UN ITALIEN EN OUZBÉKISTAN

RASSEMBLEMENT POUR L’ANNIVERSAIRE D’ÉRIC

JIAO ZI (RAVIOLIS CHINOIS)

REGISTAN, SAMARCANDE

EN ROUTE POUR LE TAJIKISTAN

FACE À FACE AVEC UN ÂNE AVANT « L’INCIDENT »

SYSTÈME DE RÉFRIGÉRATION OUZBEK

COL TAKHZAKARACHA, 1780 M

VUE DEPUIS LE COL TAKHZAKARACHA

PALAIS D’AK-SARAY, SHAKHRISABZ

NICO TENTE DE SE FAIRE UN NOUVEL AMI

PAS SÛR QU’IL VEUILLE ROULER AVEC NOUS

CAP DES 11.000 KM À SHAKHRISABZ

SHAKHRISABZ, LIEU DE NAISSANCE DE TAMERLAN

STATUE DE TAMERLAN, SHAKHRISABZ

BIVOUAC DANS UNE OSHXANA (RESTAURANT)

ACCUEIL CHALEUREUX DANS UN PETIT VILLAGE

FEMMES OUZBÈKES

PAUSE PASTÈQUE DANS UN PETIT VILLAGE

EN ROUTE VERS BOYSUN

EN ROUTE VERS BOYSUN

SIESTE À L’OMBRE D’UNE OSHXANA, BOYSUN

CANYON ENTRE DASHTIGAZ ET TANGIMUSH

CANYON ENTRE DASHTIGAZ ET TANGIMUSH

CANYON ENTRE DASHTIGAZ ET TANGIMUSH

DERNIÈRE MONTÉE EN OUZBÉKISTAN

DERNIÈRE MONTÉE EN OUZBÉKISTAN

FAMILLE OUZBÈKE DANS LE VILLAGE DE TANGIMUSH

LE FRANGIN EST UN PEU PLUS TIMIDE

PETIT FRÈRE ATTENTIONNÉ

POMME-FRITES AU MENU DE CE SOIR !

ÉNIÈME INVITATION À DORMIR CHEZ L’HABITANT

error: Content is protected !

Pin It on Pinterest